SNUDI

FORCE OUVRIERE

Syndicat Départemental du CANTAL

SNUDI FO 15 - 8 place de la Paix - 15 000 AURILLAC 

Téléphone : 04 71 48 41 19 -  06 28 21 66 74

Mail : snudifocantal@gmail.com



Dossiers - archives Liens Nos lettres aux écoles Nous contacter
site de l'UD FO15 Nous rejoindre - adhérer site du SNUDI FO national


Actualité :

(novembre 2020)
Grève mardi 10 novembre :

Malgré l’état d’urgence et les manoeuvres du ministre les personnels en grève ont dit NON à Blanquer !
Face au danger du télétravail,
Quelles sont nos obligations et comment résister ?

Lisez le dossier de la FNEC FP FO



Grève mardi 10 novembre : préparons la mobilisation pour aller chercher les postes et le pognon!

 

Préparons la mobilisation pour aller chercher les postes!
 

Depuis des années, la situation empire dans les écoles, les ouvertures de classe nécessaires ne sont pas satisfaites, les fermetures se succèdent, les collègues absents (PE et AESH) ne sont pas remplacés et cette situation s'aggrave cette année du fait de la pandémie.

Alors que le ministre, dans le cadre de son protocole sanitaire inapplicable,  demande aux collègues de limiter le brassage des élèves, ceux-ci s’entassent dans des classes surchargées et sont même souvent répartis dans d’autres classes.
 

Une mesure immédiate doit être prise : le ministre doit recruter la totalité des candidats au concours inscrits sur les listes complémentaires et réabonder celles-ci lorsqu’elles sont épuisées!

 

A l'hôpital ont veut des personnels et des lits.
A l'école ont veut des postes et des classes.

 

Le SNUDI-FO appelle les personnels à se saisir partout du communiqué adopté par TOUS les syndicats dans l’enseignement, avec les associations de parents et les organisations de jeunesse (FO, FSU, SUD, UNSA, CFDT, SNALC, CGT, SNCL-FAEN, avec la FCPE, l’UNL et la FIDL) pour la création de postes massive et immédiate.

 

Préparons la mobilisation pour aller chercher  le pognon!
 

Les personnels hospitaliers placés en première ligne en mars, ont obtenu, par la grève, une augmentation indiciaire mensuelle de 183 euros net.

Aujourd'hui, les personnels de l'Education Nationale sont également en première ligne pour accueillir, sans de véritable moyen de protection efficace, les élèves et permettre à leur parent d'aller travailler.

 

Aussi, à l'opposé du "grenelle des enseignants de Blanquer", exigeons également 183 euros net d'augmentation indiciaire mensuelle pour tous (titulaires et contractuels) immédiatement et sans contrepartie" !

 

Déclaration d’intention à envoyer à son IEN depuis sa boîte pro avant samedi 7 novembre minuit.

 

-          Communiqué « Oui, il faut la création massive et urgente de postes ! »

-          Communiqué : « Le recrutement massif sur la liste complémentaire… c’est maintenant ! »

-          Appel à la grève FO

Protection fonctionnelle

Au « pas de vague » de l’Administration, FO  rappelle la Loi n°83-634 du 13 juillet 1983:« La collectivité publique est tenue de protéger les fonctionnaires contre les menaces, violences, voies de fait, injures, diffamations ou outrages dont ils pourraient être victimes à l’occasion de leurs fonctions, et de réparer, le cas échéant, le préjudice qui en est résulté ».

FO diffuse le guide réalisé par le CHSCT ministériel en 2017 que la DASEN du Cantal tarde manifestement à diffuser et appliquer.


Grenelle du ministre

 Audience FO au ministère : la FNEC FP-FO démontre l’imposture du « Grenelle » et y oppose ses revendications urgentes

Le Grenelle de Blanquer : Grille d’une pseudo-revalorisation indigente !

Le Président de l’Assemblée Nationale ne saurait mieux dire !

 

Monsieur Richard Ferrand, président de l’assemblée nationale, s’est exprimé sur la situation de l’école le mercredi 21 octobre.

 

M. Ferrand a jugé sur BFMTV et RMC que de manière générale, "depuis plusieurs décennies il y a des choses que sans doute collectivement nous avons eu tort de laisser changer ». « Les parents devraient rester hors de l'école et foutre la paix aux profs" a-t-il déclaré, soulignant que l'école, "ce n'est pas la démocratie participative". Il a rappelé que "les parents donnent l'éducation à leurs enfants mais ce sont les professeurs qui sont chargés de donner l’instruction : ils ne sont pas chargés de se substituer aux parents défaillants, pas plus que les parents n'ont à venir dire comment il faut enseigner". Il a ainsi appelé à "fermer toutes les trappes à contestation de l'action des professeurs", et à "redonner la pleine autorité aux enseignants".

 

 Communiqué complet

 AESH

 

Suite à nos interventions, le ministère rétablit enfin l’indemnité compensatrice CSG…

 

Communiqué complet

Situation sanitaire

 

Les masques DIM sont retirés

Personnels vulnérables : réponse incertaine

 

Communiqué complet



(octobre 2020)

Communiqué audience constellations Masques DIM : non filtrants et toxiques !
Communiqué "Grenelle" Document ministériel présentant la revalorisation des rémunérations

FO AESH : Questions/Réponses

 

A lire en cliquant sur ce lien

Troisième groupe de travail sur la direction d’école : à nouveau le ministre ne répond pas à l’urgence des revendications !

 

 

Toujours aucune proposition chiffrée d’augmentation des décharges de direction ou indemnitaire ! Rien sur l’aide administrative statutaire ou l’allègement des tâches !

En revanche, le ministre avance vers la mise en place de la délégation de compétences !

 

Communiqué complet

Les structures spécialisées démantelées au nom de « l’école inclusive » du ministre Blanquer !

 

Finies les prises en charge en établissement spécialisé, les pôles ressources et équipes mobiles deviennent les pompiers volants au secours des équipes enseignantes en difficulté…

 

Défendre les structures spécialisées,  c’est défendre le droit aux soins et à un enseignement adapté à chaque élève en situation de handicap !

 Communiqué complet



(septembre 2020)

Le chaos, la désorganisation des écoles, la remise en cause de notre statut et de nos droits… ça suffit !

FO demande la levée du protocole, qui n’apporte aucune garantie sanitaire aux personnels, permet à l’employeur de se dédouaner de ses obligations légales, et continue de revendiquer le suivi médical par les médecins de prévention des personnels à risque, la reconnaissance d’imputabilité au service en cas de contamination par le COVID, la mise en place de tests de dépistage généralisés pour les enseignants et les élèves, la mise à disposition gratuite de masques adaptés pour les personnels et les élèves.

 

Rentrée des AESH : FO défend vos droits et votre salaire !

FO exige l’abandon des PIAL. Elle exige un véritable statut de la fonction publique et un vrai salaire pour les AESH.

 Un AESH à 62% c’est un salaire de misère de 760€ ! C’est bien en dessous du seuil de pauvreté fixé par l’INSEE à 1041€ par mois !

Les PIAL : c’est plus d’élèves à suivre dans plus d’écoles ou d’établissements, avec des affectations à la dernière minute et des changements possibles du jour au lendemain au cours de l’année !

Formation en « constellations » : une attaque contre nos conditions de travail s’appuyant sur l’accompagnement inscrit dans PPCR !

 

Tous, stagiaires à vie…

Face à l’enfumage du « Grenelle » de Blanquer : 183€ pour tous dès maintenant sans contrepartie !

 

[…] Il apparait ainsi évident qu’une part conséquente de l’enveloppe de 400 millions sera consacrée à financer ces projets, à remettre en cause les statuts des personnels, en les contraignant à travailler plus, y compris pendant les congés.

 

Et quand bien même ces 400 millions par an seraient consacrés uniquement à une revalorisation (ce qui ne sera donc pas le cas), ils correspondraient, rapportés au nombre d’agents de l’Éducation nationale, à une augmentation de 30€ par mois par agent.

 

Personnels placés en isolement : des réponses insupportables !

 

 Un personnel pour lequel il y a suspicion de COVID peut-être placé en ASA, sans perte de salaire ni de droit à congé. Un personnel testé positif doit demander à son médecin de le placer en arrêt maladie, ce qui remet en cause ses droits à congé et impacte son salaire avec le jour de carence !

Direction d’école : une circulaire qui ne répond pas aux revendications légitimes et qui anticipe le projet de loi Rilhac !

 

Le SNUDI FO invite tous les personnels à se réunir et à signer massivement la pétition intersyndicale SNUDI-FO, SNUipp-FSU, CGT Educ’action, SUD Education « nul besoin de cette proposition de loi pour répondre aux revendications des personnels ».

 

Le SNUDI FO revendique :

·         L’amélioration des quotités de décharge de direction, y compris pour les petites écoles ;

·         Une réelle augmentation indiciaire : 100 points d’indice pour tous ;

·         Une aide administrative statutaire et gérée par l’Education Nationale dans chaque école ;

·         Un allègement des tâches pour tous les directeurs.

Le 17 septembre, une rentrée offensive (tract) !

Avec l’intersyndicale FO appelle à faire grève et à manifester place des Droits de l’Homme à partir de 11h30 (l’horaire permet aux collègues proches d’Aurillac, de se mobiliser sans perte de salaire)



Spécial convention : la fin de l'école rurale communale ?
Inacceptable !

 17 février 2020 : FO écrit à chaque Maire et élu du Cantal

Prenez connaissance du second avenant signé et de l'appel à manifestation d'intérêt

10 janvier 2020 :   Nouvel avenant basé sur le rapport établi par le sénateur Alain Duran : L’École est désormais envisagée comme étant celle du territoire et non plus celle de la commune. Inacceptable !



Mentions légales